Accueil > Antichute > Règlementation


Antichute


Règlementation


Article R. 233-123-20

Les travaux temporaires en hauteur doivent être réalisés à partir d'un plan de travail conçu, installé ou équipé de manière à garantir la sécurité des travailleurs et à préserver leur santé. Le poste de travail doit permettre l'exécution des travaux dans des conditions ergonomiques.

"La prévention des chutes de hauteur est assurée par des garde-corps, intégrés ou fixés de manière sûre, rigides et d'une résistance appropriée, placés à une hauteur comprise entre un mètre et 1,10 m et comportant au moins une plinthe de butée de 10 à 15 cm, en fonction de la hauteur retenue pour les garde-corps, une main courante et une lisse intermédiaire à mi-hauteur ou par tout autre moyen assurant une sécurité équivalente."

"Lorsque les dispositions de l'alinéa précédent ne peuvent être mises en oeuvre, des dispositifs de recueil souples doivent être installés et positionnés de manière à permettre d'éviter une chute de plus de trois mètres."

" Lorsque des dispositifs de protection collective ne peuvent être mis en oeuvre, la protection des travailleurs doit être assurée au moyen d'un système d'arrêt de chute approprié ne permettant pas une chute libre de plus d'un mètre ou limitant dans les mêmes conditions les effets d'une chute de plus grande hauteur. Lorsqu'il est fait usage d'un tel équipement de protection individuelle, un travailleur ne doit jamais rester seul afin de pouvoir être secouru dans un temps compatible avec la préservation de sa santé. En outre, l'employeur doit préciser dans une notice les points d'ancrage, les dispositifs d'amarrage prévus pour la mise en oeuvre de l'équipement de protection individuelle ainsi que les modalités de son utilisation."


Les normes liées aux systèmes anti-chute


EN341 = Descendeurs
EN354 = Longes
EN355 = Absorbeurs d'énergie
EN358 = Dispositifs de maintien au travail
EN360 = Antichutes à rappel automatique
EN361 = Harnais anti-chute
EN362 = Connecteurs
EN365 = Exigences générales pour le mode d'emploi, l'entretien, l'examen périodique, la réparation, le marquage et l'emballage
EN795 = Dispositifs d'ancrage
EN1891 = Cordes tressées gainées à faible coefficient d'allongement


 La sécurisation des échelles


Rappel du texte de loi R 4323-63 du code du travail :

Il est interdit d'utiliser des échelles comme poste de travail, une échelle est un moyen d'accès et non une plateforme de travail.

Pour sécuriser un accès à un poste de travail, il faut dans un premier temps privilégier la protection collective telle qu'une crinoline en conformité avec les normes NF EN 85-016 et NF EN ISO 14122-4 (voir l'Article R233-13-20 du code du travail).

Même si la crinoline permet d'éviter une chute en arrière, elle ne permet pas d'empêcher toutes les chutes, de ce fait il est souvent recommandé d'être équipé d'EPI antichute lors de l'ascension dans ce type d'échelle.

De plus, il est très difficile d'effectuer le sauvetage ou l'évacuation d'une personne blessée ou inconsciente se trouvant dans une crinoline.

Lorsque la protection collective n'est pas possible ou insuffisante, les personnes doivent avoir recours à la protection individuelle EPI (en conformité avec la Directive 89/686/CEE et dotée du marquage CE), pour ce faire 4 solutions s'offrent à vous :

- La double longe S513081 (ou longe "y") conforme à la norme EN355

- L'antichute à rappel automatique conforme à la norme EN360

10 m = S512009
15 m = S512112
30 m = S512121

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- La ligne de vie verticale rigide conforme à la norme EN353-1 et CNB11-073

- La ligne de vie verticale flexible conforme à la norme EN353-2

Rappel : Toutes les personnes utilisant un EPI de classe 3 doivent être impérativement formées conformément à la Directive 89/656/CEE.